Désenfumage naturel

Le désenfumage naturel pour l’évacuation de la fumée

Dans la prévention incendie, il existe deux types de dispositifs, le désenfumage mécanique et le désenfumage naturel, tous deux encadrés par la règlementation sur le désenfumage de certains bâtiments et notamment les Établissements Recevant du Public (ERP). En effet, la première cause de mortalité pendant un incendie étant l’intoxication, le premier objectif est d’évacuer les fumées et les gaz chauds. Par ailleurs, l’évacuation des fumées permet également d’évacuer la chaleur et, donc, de retarder la propagation du feu, facilite l’évacuation des occupants et permet l’accès des locaux aux pompiers.

QualibatRGE
Produits agrééspar laboratoire Efectis
Devis gratuitsEstimations sur place

Nos partenaires

fumée

Le fonctionnement du désenfumage naturel

Le fonctionnement du désenfumage naturel est similaire à celui d’une cheminée. Les fumées sont évacuées à l’extérieur par un tirage thermique naturel, soit par des exutoires sur le toit, soit par des ouvrants en façade, soit par des conduits, et assurant un balayage satisfaisant du volume d’air. Chaque conduit d’évacuation doit répondre à la norme EN 1366-8 et EN 1366-1 et doit être résistant au feu.

À différencier :

La réaction au feu : degré de combustibilité et d’inflammabilité du matériau

La résistance au feu : temps de résistance aux flammes

Les dispositifs de désenfumage naturel

Lors du choix du dispositif de désenfumage naturel, il est nécessaire de prendre en compte trois éléments : l’évacuation des fumées, l’amenée d’air frais et le système de commande automatique ou manuel.

Un exutoire installé en toiture

L’exutoire de fumée permet une évacuation des fumées et des gaz chauds vers l’extérieur. Lorsque l’alarme incendie est actionnée, le mécanisme permet l’ouverture du dôme, des lamelles parallèles ou des vantaux.

Ce système est également renforcé par un barreaudage dans la partie inférieure pour empêcher l’accès ou le risque de chute, et possède une résistance mécanique supérieure à 1 200 joules.

Un ouvrant installé en façade

Un ouvrant utilisé en façade a pour effet d’amener de l’air frais et d’augmenter l’efficacité des exutoires de désenfumage en cas d’incendie par un effet de balayage de l’air. Pour fonctionner correctement, un ouvrant doit également présenter un angle compris entre 0 et 30° par rapport à la verticale.

Lors du déclenchement de l’alarme incendie, le dispositif permet d’ouvrir les lames ou le panneau de manière télécommandée ou automatique.